Lactobacillus, streptoccocus thermophilus, bifidus. Non, ce ne sont pas les noms alambiqués de héros de péplums, mais bien ceux de certains probiotiques ; soit des bactéries bénéfiques pour la santé et surtout agissant activement sur le microbiote ; notre deuxième cerveau, se trouvant dans le ventre. 

Permettant de lutter activement contre certaines infections, grâce à un système immunitaire renforcé, les français cherchent à les consommer, de façon régulière. Facile, puisqu’on en trouve dans les yaourts, notamment. Oui, mais lesquels ? 

Probiotiques : quels yaourts choisir, pour en consommer ? 

Quand on entend le mot bactérie, il est normal de l’associer aux virus et aux maladies. Pourtant, certaines bactéries ; et cela est prouvé scientifiquement et médicalement ; sont excellentes pour la santé. 

Les qualités des prébiotiques et probiotiques ne sont réellement étudiés que depuis quelques décennies, mais pourtant, chaque année, de nouvelles vertus leur sont trouvées et on découvre de nouveaux aliments qui en contiennent. 

Pourtant, comme il est difficile de manger tous les jours de la choucroute, de la soupe miso ou encore des cornichons, le plus simple est de se tourner vers les yaourts qui contiennent des probiotiques. 

Sur les 400 espèces différentes se cachent plusieurs milliards de bactéries qui créent un véritable écosystème favorisant la santé. En tout, elles pèsent entre un et deux kilos, dans nos intestins, jouant leur rôle en silence, dans notre flore. 

Les probiotiques sont des bactéries vivantes ou levures. Quand on sait que le processus de fermentation intervient dans la fabrication des yaourts, il est normal de les chercher dans les produits laitiers. Pourtant tous ne font pas l’objet du même procédé ou les bactéries qu’ils contiennent, si elles sont également neutres ou bonnes pour la santé, ne méritent pas pour autant l’appellation de probiotiques. 

En premier lieu et tant pis pour les gourmands, il ne faut pas confondre yaourt et crème dessert. Si la deuxième est très riche en goût, elle l’est aussi en calories et si certaines crèmes desserts contiennent de bonnes bactéries, ce ne sont pas forcément les fameux probiotiques dont le corps a besoin.

 Il est important, y compris pour entretenir sa ligne, de prendre un yaourt nature, qui ne contiendrait pas d’arôme ou encore de sucres ajoutés. Libre au consommateur de rajouter à sa guise des fruits frais ou encore du miel, s’il a besoin d’un bon goût sucré. 

Cure de probiotiques : prenez les bons yaourts :

Au rayon yaourts et produits laitiers, attardez-vous sur ceux à base de kéfir ou encore de kombucha. Les yaourts au soja contiennent de nombreux probiotiques, intéressants pour la santé. 

 Si beaucoup de yaourts classiques contiennent de levures probiotiques à la base, ces dernières peuvent avoir été altérées voire tuées pendant une des étapes de la fabrication industrielle ou si la barrière du froid, lors de la mise en rayon, a été rompue. 

Il est donc important de regarder si vous avez affaire à des yaourts dits stabilisés, parce qu’ils ont été pasteurisés. Ainsi, peu de yaourts aux fruits, tout prêts, contiennent des probiotiques actifs. Par contre, de nombreux fromages blancs peuvent en renfermer. Dans ce cas, autant les prendre pauvres en matière grasse (sans pour autant prendre le 0%), pour limiter l’effet du gras sur la ligne. 

Pour trouver des yaourts contenant de bonnes bactéries encore vivantes et donc aptes à agir efficacement sur le microbiote, il faut s’assurer que le yaourt est frais et surtout peu acide (donc yaourt fermenté, fait avec du lait cru). 

Qu’il soit à déguster à la cuillère ou à boire, il est donc possible de trouver, même en supermarché, des yaourts contenant des probiotiques. Pour qu’ils aient un effet sur l’organisme, il faut pourtant en consommer tous les jours et ce, pendant 15 jours, en général, pour constater un changement au niveau des problèmes intestinaux, si c’est pour cela qu’on en achète.

 Attention, la cuisson tue les bactéries, ce qui fait que même un yaourt riche en probiotiques ; s’il est utilisé comme base pour un gâteau ; perd toutes ses propriétés en ce qui concerne les probiotiques, même si la dose de calcium est, elle, encore présente. 

Si l’on veut vraiment vérifier le pouvoir des probiotiques, le mieux est encore de confectionner ses yaourts maison. 

Enfin, au niveau des produits laitiers, si l’on n’aime pas les yaourts, on trouve aussi des probiotiques dans certains fromages (cheddar, mozzarella, roquefort, gruyère ou encore le gouda). 

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Joyeux
0
In Love
0
Pas sur
0
Silly
0

Vous aimerez aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *