Cette infection oculaire tout à fait bénigne de l’œil est causée par un staphylocoque doré. Elle peut rapidement devenir gênante et surtout inesthétique. Le bord libre de la paupière, au niveau des cils devient rouge et gonflé et surtout douloureux. Il existe heureusement plusieurs méthodes ; traditionnelles ou non ; pour en venir à bout. 

Quels sont les remèdes pour venir à bout d’un orgelet ? 

Comme il s’agit d’une petite infection, l’orgelet peut guérir de lui-même au bout d’une dizaine de jours. Mais cela suppose de devoir supporter la douleur pendant tout ce temps, ce qui peut être difficile. D’autant que les méthodes pour faire passer l’orgelet plus rapidement sont facilement applicables et ne nécessitent pas forcément de se rendre chez le médecin. 

En première intention, il faut arriver à accélérer la maturation de l’infection, pour qu’une petite pointe blanche apparaisse et que la poche contenant alors un peu de pus s’ouvre d’elle-même. Pour cela, l’application de compresses stériles trempées dans l’eau chaude et appliquées jusqu’à trois fois par jour sur l’œil infecté peut suffire. 

Il est également possible de trouver sans ordonnance en pharmacie du collyre, tout en prenant, au besoin un comprimé d’antalgique, si la douleur est trop importante. 

L’eau de bleuet est connue pour ses vertus sur les yeux fatigués et irrités. Elle peut faire des miracles sur un œil où se trouve un orgelet. Toujours sur une compresse stérile, l’eau de bleuet (que l’on peut parfois trouver en grande surface ou en pharmacie) sera appliquée sur l’œil fermé. 

Orgelet : soigner cette infection oculaire

Des teintures à base d’argent, d’or ou de cuivre sont également préconisées pour le traitement de l’orgelet ou compère-loriot, autre nom de cette infection contagieuse. L’argent colloïdal est un vieux remède qui a fait ses preuves pour de nombreuses pathologies. Passer un anneau en or sur l’œil, après avoir désinfecté la bague serait un remède de grand-mère qui marcherait sur certaines personnes. 

Il existe également plusieurs traitements homéopathiques, mais leur effet est un peu long, quand on recherche un soulagement rapide. 

Quel que soit le traitement choisi, il est impératif de ne pas chercher à toucher l’œil, dans le but de faire crever la poche de pus. Cela pourrait aggraver la situation. Comme il s’agit d’un staphylocoque, c’est une infection contagieuse pour l’autre œil (si l’on frotte l’œil infecté pour toucher ensuite le second), mais aussi pour les autres. 

Il est donc important de se laver les mains très régulièrement, de s’abstenir de mettre des lentilles de contact, si on en porte habituellement, jusqu’à ce que l’œil soit guéri. Si au bout d’une grosse semaine, aucun traitement n’a eu l’effet escompté, il est préférable de consulter un ophtalmo qui procédera à une petite incision, pour évacuer le pus et nettoyer consciencieusement l’œil. 

Tout le monde peut être, un jour ou l’autre touché par un orgelet, car il s’agit d’une infection très courante de l’œil. Pourtant, quand on devient coutumier du fait, il peut sembler judicieux de se faire prescrire une prise de sang par son médecin traitant. En effet, le compère-Loriot peut être le signe d’un trop fort taux de sucre dans le sang et donc de la possibilité d’un diabète. 

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Joyeux
0
In Love
0
Pas sur
1
Silly
0

Vous aimerez aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *