S.E.R.E.T.

Société d'Etudes et de Recherches en Thérapeutiques.

 

BASES

TRAITEMENTS DU SADAM

PROFESSIONNELS ARTICLES

CONGRES ET FORMATIONS

 

  • ARTICLES DE R. FENART

LIVRES

DENTS ET ENFANTS

AUTRES PAGES

Sites a vister

CLASSIFICATION DES PATHOLOGIES

La diversité des causes de déséquilibre oblige, pour une meilleure compréhension des mécanismes, à effectuer un classement des pathologies selon leurs causes. Cela permet aussi de définir les priorités de traitements.

Lorsque la compréhension est acquise il ne sera plus nécessaire d'utiliser cette classification.

Revoyons les 4 grandes étiologies de la maladie et des symptômes :

  1. Posturale

  2. Linguale par la déglutition salivaire

  3. Occlusale par l'engrènement des dents maxillaires et mandibulaires

  4. Architecturale par l'influence des rapports osseux de la face et les éventuelles asymétries telles que les inégalités des ramus.

Pour suivre l'ordre établi dans l'examen et le traitement nous allons commencer par la posture.
Pourquoi toujours commencer par la posture ???
Tout simplement parce qu'il faut toujours commencer à construire l'édifice par les fondations et non pas par le toit.

L'influence de la posture sur l'équilibre mandibulaire a été et est développé largement sur les articles et les livres. Le déséquilibre venant du bas vers la mandibule la pathologie sera appelée "ascendante". Il serait, évidemment ridicule de mettre une gouttière sur un déséquilibre mandibulaire uniquement en relation avec des dérangements pelviens ou rachidiens ou une jambe courte anatomique.

PATHOLOGIE ASCENDANTE PURE

Particularités

  1. Le patient présente une symptomatologie, souvent aigue de son ou de ses A.T.M. avec limitation de l'ouverture buccale.

  2. Il ne présente pas les signes posturaux du déséquilibre mandibulaire : ascension de la ceinture scapulaire (épaules et omoplates).

  3. Il présente un déséquilibre postural général et souvent une vraie jambe courte à l'examen de la hauteur des grands trochanters et des plis fessiers.

  4. La correction mécanique de la vraie jambe courte par une talonnette et des dérangements pelviens et rachidiens supprime toute la symptomatologie de manière durable.

  5. Après la suppression du déséquilibre postural initial par le traitement ostéopathique il n'apparaît pas d'autres déséquilibres postural.Les douleurs des A.T.M. disparaissent et l'ouverture buccale retrouve son amplitude et sa rectitude.

PATHOLOGIE ASCENDANTE MIXTE

Particularités

Après le premier traitement les symptômes sont améliorés mais il apparaît un autre déséquilibre postural avec ascension de la ceinture scapulaire.

Les signes cliniques de la pathologie descendante, que nous verrons ensuite, apparaissent. D'où la qualification de mixte :

La pathologie ascendante masquait une pathologie descendante. (comme dans les gares "un train peut en cacher un autre")

Il sera nécessaire de poursuivre l'examen clinique à la recherche des causes de la pathologie descendante "démasquée"

PATHOLOGIE DESCENDANTE PURE

Particularités

  1. La pathologie descendante pure, contrairement à la pathologie ascendante pure, se présente accompagnées de tout ou partie des symptômes décrits par Costen.

  2. Tous les signes posturaux du déséquilibre mandibulaire sont présents.

  3. Les A.T.M. ne seront pas forcément douloureuses et l'ouverture buccale, si elle présentera systématiquement une perte de la rectitude dans le mouvement d'ouverture, ne sera pas douloureuse.

  4. Elle peut être aigue ou chronique.

  5. Elle a souvent débutée après un traitement odontologique (dentaire) ou un stress qui a causé sa révélation et non sa création.

  6. Le traitement de la ou des causes du déséquilibre mandibulaire supprime toute la symptomatologie de manière durable et élimine tous les signes posturaux du déséquilibre mandibulaire. 

PATHOLOGIE DESCENDANTE MIXTE

Particularités

  1. Elle est un peu différente de la pathologie ascendante mixte, en ce sens qu'elle se révèle pas par des signes précis, mais surtout par le manque de résultats de la thérapie odontologique.

  2. Le patient se trouve un peu améliorés, mais sa posture reste perturbée, même s'il ne présente plus les signes posturaux du déséquilibre mandibulaire et ses symptômes sont encore très présents.

  3. Il sera nécessaire de traiter la posture par une traitement ostéopathique couplé avec le traitement odontologique.

  4. Ce traitement sera toujours effectué avant le traitement odontologique et notamment le réglage de la gouttière occlusale. Ceci afin de régler la gouttière sur une posture parfaite.

  5. La pathologie descendante mixte est la plus fréquente et nécessite plusieurs mois de traitements conjugués pour sa guérison.

  6. Dans tous les cas elle peut se confondre avec d'autres maladies comme la fibromyalgie dont elle produit une grande partie des symptômes.

CONCLUSION

La classification en quatre classes de pathologies permet de mieux visualiser et comprendre les différentes formes de la maladie, d'établir un protocole d'examens et de traitements correspondants à une réalité clinique, anatomique et physiologique.

 


Ce qui se trouve sur ce site est la propriété du S.E.R.E.T ne peut être copié ou utilisé sans autorisation écrite.

POUR NOUS CONTACTER  nous avons changé de mail : seretmedecine@gmail.com

En raison des spams qui nous sont envoyés par centaines nous ne mettons plus de lien direct sur l'adresse.
Il suffit de la recopier dans votre messagerie. 

Pour tout renseignement par courrier nous demandons de joindre à votre courrier
une enveloppe affranchie pour la réponse et le retour des documents. Adressez votre courrier à :

S.E.R.E.T. 310, rue Solferino 59000 LILLE. FRANCE

Webmaster : Jean-Marie LANDOUZY - ostéopathe - 310, rue Solferino 59000 LILLE FRANCE